Divers auteurs

Bridget Jones, Folle de lui de Helen Fielding

Bridget  Résumé : Veuve, 51 ans, mère de deux enfants en bas âge, mais toujours en quête de l homme idéal : Bridget is back ! Elle n est plus obsédée par ses kilos, plutôt par les réseaux sociaux, le nombre d amis qu elle a sur Facebook (ce qui ne peut que mal se passer, vu son niveau en informatique) et ses enfants qui la font tourner en bourrique. Le grand Mark Darcy avec qui elle a vécu le bonheur conjugal pendant dix ans est mort dans un accident, et après une longue période de deuil, Bridget se transforme en cougar dans les bras d un trentenaire sexy (et quelque peu immature). Mais pour combien de temps ? Car elle a bien entendu toujours le don de se mettre dans des situations impossibles. Les mésaventures de cette Bridget plus posée et plus mûre n ont rien perdu de leur piquant. Au contraire.

 Nos avis :
Olivia : c'est sympa de retrouver Bridget même si il s'est passé beaucoup de choses dans sa vie, et pas toujours heureuses. J'ai eu un peu de mal avec tous les sms, c'est pas forcément très agréable à lire, mais j'ai bien apprécié la fin en fait.La prise de conscience avec Roxster, et la belle histoire avec Scott!!! Car le toy boy, même si ça l'a fait avancer, je suis pas fan. Des moments assez sympas, des situations plutot droles, et une belle relation avec les enfants mais aussi les autres mères. Par contre, des scènes parfois vulgaires qui n'apportent rien de spécial je trouve.
Mélodie : Difficile de faire sa critique sans révéler l'intrigue alors je ferai court. Elle a grandi, Bridget, dépassé la cinquantaine, est devenue mère et a connu son lot de malheurs ; elle est aussi devenue addict aux nouvelles technologies et ne sort jamais sans son Smartphone pour suivre le nombre de ses followers sur Tweeter ou envoyer quelques SMS qui la mettront nécessairement dans la panade ! En ce sens, elle reste elle, d’autant qu’on la retrouve toujours aussi gourmande, gaffeuse et fidèle à son journal à qui elle confie ses (més)aventures  avec la régularité d’une horloge ! J'ai lu ce troisième volet sans aucune difficulté, trouvant quand même certains passages lourds, voire franchement vulgaires, et en regrettant que Helen Fielding ait perdu le peps qui se dégageait du premier tome : Bridget Jones, c'était quand même LE modèle en matière d’héroïne de chick-lit (bien qu’en-dessous de Becky Bloomwood pour moi ! ) et elle a clairement perdu de sa superbe ! Il faut dire que l’auteur semble un peu écartelée entre l’idée de mettre en scène les difficultés d’une jeune mère et celle de la transformer en une cinquantenaire limite cougar : c’est assez difficilement compatible... Moins drôle donc, mais attachante quand même, surtout grâce au final que j'ai trouvé plutôt bien ficelé et qui rattrape quelques ratés. A lire donc : malgré nos appréhensions – pour certaines justifiées -, ça vaut la peine de se replonger dans le monde de Bridget Jones !

Je suis là de Clélie Avit

Je suis la  Résumé : Elsa n'a plus froid, plus faim, plus peur depuis qu'un accident de montagne l'a plongée dans le coma. Thibault a perdu toute confiance le jour où son frère a renversé deux jeunes filles en voiture. Un jour, Thibault pénètre par erreur dans la chambre d'Elsa et s'installe pour une sieste. Elle ne risque pas de le dénoncer, dans son état. Mais le silence est pesant, même face à quelqu'un dans le coma. Alors, le voilà qui se met à parler, sans attendre de réponse. Ce qu'il ignore, c'est que pour Elsa, tout est fini, jamais elle ne se réveillera. Mais tandis que médecins, amis et famille baissent les bras, Thibault, lui, construit une relation avec Elsa. Est-il à ce point désespéré lui-même ? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit ?

 Nos avis :
 Olivia : c'est un superbe livre qui se lit très vite et il est très prenant. C'est une histoire unique et a part, et super belle. C'est très bien décrit, toutes les sensations d'Elsa et son ressenti, chapeau. L'histoire de Thibault est aussi très prenante, il est très attachant même si forcément un peu bizarre.
Par contre, j'ai vu défiler les pages pour arriver a la fin, et la je suis quand même déçue un chapitre de plus aurait vraiment été le bienvenue. C'est un peu frustrant.

Les derniers jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin

51 hxxgthll ac us218Résumé : Neuf jours. C'est ce qu'il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement " Rabbit ". Neuf jours, après plusieurs mois de combat – parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée.
À son chevet, famille et proches se relaient en un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l'enfance, l'adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans – une certaine idée du bonheur... Au fil des jours, tous s'interrogent sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d'une grande intensité. Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?

 Nos avis :
Olivia : Ce livre est un petit bijou, même si l'on sait d'emblée l'issue du livre, il navigue entre le passé et le présent et on vit différentes histoires, très belles et différentes. il y a, malgré le contexte, des moments drôles, et d'autres évidemment bien plus tristes. J'ai admiré le courage de Rabbit en tous cas, une femme forte. Sa famile est très présente et vraiment attachante. Un livre a ne pas louper.

Hier encore c'était l'été de Julie Lestrange

51eq2bsp1al sx307 bo1 204 203 200  Résumé : Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.  

 Nos avis :
 Olivia : Bonne découverte avec cette auteure, le livre dépeint deux familles sur plusieurs  générations c'est bien bâti st bien écrit. On suit après plus particulièrement les jeunes et c'est sympa de les voir tous évoluer, au fil des années 2000. Une fin sympa mais qui n'en est pas une vu que la suite arrive à l autonomne.

Carolina Beach de Cécy Robson

40080143  Résumé : Callahan, ex-sniper de l’armée, veut échapper à son passé et à tout ce qu’il a expérimenté à la guerre, mais, par-dessus tout, il veut échapper aux sentiments qui n’amènent que de la souffrance. Alors quand il hérite d’une maison sur l’Ile de Kiawah, en Caroline du Sud, il n’hésite pas : attiré par la tranquillité et l’isolement qu’il pense y trouver, l’ancien soldat fait ses bagages. Mais Callahan ne se serait jamais attendu à rencontrer quelqu’un comme Trinity… Après avoir eu le cœur brisé par le seul homme qui la considérait autrement que comme sa « bonne copine » ou « la fille marrante », Trinity décide d’aller de l’avant et d’intégrer le Corps de la Paix après un dernier été à Kiawah. Elle n’avait simplement pas prévu que cet été serait inoubliable. Callahan ne veut devenir proche de personne… encore moins de Trinity. Sa joie de vivre est insupportable et ses tentatives pour lui arracher un sourire sont gênantes. Après tout, il est venu à Kiawah pour fuir tout sentiment. Aucun d’eux ne s’attendait à tomber amoureux. Et personne n’aurait pu prédire à quel point ils deviendraient inséparables.Nos avis :
Olivia : Parfaite lecture de vacannces détente malgré le passé de Callahan un sujet sensible et d'actualité. Une bande de copains sympas et attachants. J'ai bien aimé le couple même si je n'ai pas compris pourquoi tout à coup Callahan changeait d'avis alors qu il était vraiment hostile au début, j'ai eu un peu de mal à y croire. Trin est sympa mais un peu trop délurée pour que ce soit crédible pour moi. Entre certains chapitres j'ai aussi trouvé ça un peu décousu c'est dommage. Épilogue pas mal quelques années plus tard.

La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le lundi de Rachel Joyce

Joyce 1  Résumé : Ce matin-là, lorsqu'Harold Fry quitte son appartement pour aller poster une lettre, fermant la porte sur son épouse qui passe l'aspirateur, il est loin de se douter que cette promenade deviendra une traversée de l'Angleterre. Sans boussole ni carte, sans téléphone ni chaussures de marche, il fait le premier pas. La seule chose qu'il sait c'est qu'il doit absolument continuer. Pour sauver une vie. Jeune retraité à la vie bien rangée, malmené par une épouse exaspérante dans ses paroles et ses gestes, Harold Fry reçoit un matin une lettre d'une vieille amie perdue de vue depuis longtemps qui lui annonce sa mort prochaine. Un courrier auquel il s'empresse de répondre. Une réponse qu'il s'empresse d'aller porter à la boîte aux lettres la plus proche, une impulsion qui lui dicte d'aller jusqu'à la prochaine... Harold sort de la ville, animé par l'intuition qu'il doit remettre cette lettre en main propre à son amie. Et que, tant qu'il marchera, elle vivra. Poussé par cette conviction indéfectible, Harold entame alors une véritable pélerinage à travers le pays. L'occasion pour lui de réfléchir sur sa vie, ses regrets, son avenir.

Nos avis :
Olivia : Jolie histoire en compagnie d'Harold, idée très originale et qui nosu permet un superbe voyage et de nombreuses rencontres. Chacun a sa propre histoire c'est super sympa de voir comment le phénomène prend de l'ampleur et de séveloppe. Voir en parrallèle l'histoire de Maureen et Harold évoluer, c'est touchant. La fin de l'histoire est triste mais prévisible entre l'état de Queenie et l'histoire de David.

La lettre de Queenie de Rachel Joyce

51 afywlfll sx317 bo1 204 203 200  Résumé : Vingt ans que leurs chemins s'étaient séparés. Il a suffi d'une lettre de Queenie, lui annonçant qu'elle allait mourir, pour qu'Harold Fry décide de la retrouver. Alors qu'il traverse, à pied, l'Angleterre, Queenie, de son côté, redoute les retrouvailles. Comment lui faire face ? Comment lui dire ce qu'elle cache depuis tant d'années ? Queenie lui écrit une seconde lettre. Elle lui raconte toute l'histoire. Cette fois-ci, pas de mensonges. Il est temps pour elle de lever le voile et de se libérer de cette culpabilité qui la ronge. Mais qu'a-t-il bien pu se passer, il y a vingt ans, dans cette petite ville du sud de l'Angleterre, pour qu'elle veuille la quitter et ne jamais y revenir ?

 Nos avis :
 Olivia : Très bonne idée de voir l'aventure d'Harold, dans les yeux de Queenie et de faire des parralléles avec ce qu'on a vécu dans le premier livre.  Mais également de découvrir en pointillés le passé de Queenie et surtout de découvrir David et de vivre le présent de Queenie. Le livre est encore une fois très bien écrit et très touchant.

Une vie entre deux océans de M.L Stedman

Une vi11  Résumé : Libéré de l’horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l’île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l’abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l’impossibilité d’avoir un enfant.
Jusqu’à ce jour d’avril où un dinghy vient s’abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d’un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d’ignorer le règlement, de ne pas signaler « l’incident » et de garder avec eux l’enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices…
 Nos avis :
 Olivia : J'ai découvert ce livre récemment, et je l'ai dévoré! Il est magnifique, un vrai chef d'oeuvre!!
L'histoire est vraiment dépaysante en Australie, dans ce phare et en même tellement poignante! Un cadeau du ciel au départ, mais qui finit par exploser, malgré des années de bonheur. C'est si difficile de prendre parti et de les juger, car au milieu de ça c'est l'amour qui domine pour cette petite fille. Et Tom quel homme, la grand classe et quel courage, magnifique! Les personnages secondaires sont aussi touchants et on découvre d'autres histoires tragiques aussi pour chacun d'eux. Un très bon livre à ne pas louper!

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

Biblio10 Résumé : Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.  Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Nos avis :
Olivia : Je viens de le lire, une très jolie découverte, on passe vraiment un bon moment dans cette petite ville, plein de livres. L'histoire est originale, la correspondance d'Amy ponctue le livre et permet de mieux cerner certains personnages. Sara est très attachante, les autres personnages aussi à leur façon.
Et voir défiler tous les livres c'est aussi assez sympa. Un très bon dépaysement.

Les suprêmes de Edward Kelsey Moore

41gas 8o4rl sx309 bo1 204 203 200  Résumé : Elles se sont rencontrées à la fin des années 1960 et ne se sont plus quittées : tout le monde les appelle «les Suprêmes», en référence au célèbre groupe de chanteuses des seventies. L'intrépide Odette converse avec les fantômes et soigne son cancer à la marijuana sur les conseils avisés de sa défunte mère, tandis que la sage Clarice endure les frasques de son volage époux pour gagner sa part de ciel. Toutes deux ont pris sous leur aile Barbara Jean, éternelle bombe sexuelle que l'existence n'a cessé de meurtrir. Complices dans le bonheur comme dans l'adversité, ces trois irrésistibles quinquas afro-américaines se retrouvent tous les dimanches dans l'un des restaurants de leur petite ville de l'Indiana : entre commérages et confidences, rire et larmes, elles se gavent de poulet frit en élaborant leurs stratégies de survie.

 Nos avis :
Olivia : Quel beau livre!! On accompagne les trois amies au fil du temps dans les Etats Unis des année 70 au départ, et ça fait du bien de se rappeler à quelle point la situation pouvait être dure et cruelle. Une superbe histoire d'amitié en tous cas, beaucoup de flashbacks pour retracer ces trois vies avec leurs joies et leurs peines,  c'est vraiment de belles histoires. Et une belle fin, bien trouvée!

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman Coup de coeurCoup de coeur

1493355 gf  Résumé : À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list... Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que...  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d'imaginer ce qui l'attend.

 Nos avis :
Olivia : C'est un petit bijou. L'histoire est très bien écrite, il y a des moments de rire, des moments de tendresse et des moments tristes, mais on suit la vie de de Brett avec grand plaisir. Elle est très attachante dans cette quête initiée par sa mère et les découvertes qu'elle fait sont touchantes.
Le livre est original et très bien écrit,  et se lit très vite car très prenant il ne faut pas passer à coté. Je regrette juste qu'il n'y ait pas eu de revanche contre certaines personnes dans ce livre. Un petit bijou, un de mes coups de coeur de cette année assurément.

Un doux pardon de Lori Nelson Spielman

Un doux pardon  Résumé : Il suffit parfois d'une simple pierre pour faire basculer le destin. Une simple pierre ou plutôt deux, arrivées par la poste. Hannah Farr, animatrice télé en plein flottement tant professionnel qu'amoureux, se trouve ainsi face à un choix. Renvoyer l'une de ces pierres à celle qui la martyrisa enfant, c'est lui accorder son pardon. Mais à qui adresser la seconde, censée perpétuer la chaîne ? S'il est facile de pardonner, demander des excuses peut à jamais changer le cours d'une vie...

Nos avis :
Olivia : J'avais passé un si bon moment avec le précédent  livre de cette auteur que la barre était très haute! Ce livre n'est pas aussi bon même si on passe un très bon moment. L'histoire des pierres du pardon est un concept très original et permet de découvrir plusieurs histoires  différentes au travers de cette histoire principale. Hannah est une femme forte qui revit son passé et c'est pas simple. L'histoire avec Bob m'a mis mal à l'aise tout au long du livre et au final c'est pas totalement clair. le doute persiste sans que la vérité éclate pour tous les protagonistes. J'aurais aimé aussi un peu plus de temps avec notre couple final. On vit en tous cas une belle histoire de pardon comme indiqué par le titre du livre. il manquait peut etre un petit quelque chose pour décoller

Rosa Candida d'Audur Ava Olafsdottir

Rosa candida  Résumé : Dans le monde d’Arnljótur, vingt-deux ans, il est question de boutures, de graminées et surtout de sa fierté, les roses à huit pétales, les Rosa candida. Sa passion dans la vie : le jardin et les fleurs. Une nuit, dans une serre, Arnljótur et Anna s’aiment, ils se connaissent à peine, pourtant leurs existences en seront chamboulées à jamais car, en Islande, les filles naissent bien dans les roses…

 Nos avis :
Olivia : Je viens de le finir, c'est un livre tout en finesse et en poésie, rafraichissant et dépaysant. On suit avec plaisir les aventures de Lobbi, très attachant dans ses différentes relations. J'aurais bien aimé une suite mais à priori c'est pas au programme.
 


Sans télé, on ressent plus le froid de Titou Lecoq

Titiou lecoq  Résumé : Comment survivre à une rupture amoureuse ? Comment s’insérer dans une société qui, clairement, n’attend pas les bras ouverts un bac + 5 de sémiologie ? En adoptant une technique de survie simple : la débrouille. Avec un journal de bord hilarant, Titiou Lecoq livre la cruelle réalité de toute une génération, pour qui la vie moderne est jalonnée d’obstacles, dont le premier consiste à sortir de son lit le matin. Se dessine le quotidien d’une jeune femme d’aujourd’hui, qui passe sa vie entre les boulots, les cartons, ses amis précieux et les histoires foireuses. Incapable de survivre sans télé ni ordi. À la recherche du « connard merveilleux », elle teste plusieurs formules (dont un Partenaire Chocapic avec qui partager ses petits-déjeuners). Car elle doit aussi faire face aux nouveaux rapports hommes/femmes : on discute, on boit, on baise. Le lendemain, on se réveille et on réfléchit.

 Nos avis :
Olivia : Un roman jeune, dynamique et qui allie humour et sujets de société, il y a des réflexions assez profondes et pertinentes, notamment politiques. Après il y a aussi des sujets un peu trash par moment, et c'était peut être pas la peine d'aller aussi loin. Cependant on passe vraiment un bon moment avec Titou, à remonter de 2007 à 2012 avec elle et à la voir évoluer et changer. Aussi sympa tous les surnoms qu'elle donne à ceux qui l'entourent.

L'homme idéal existe. Il est Québécois de Diane Ducret

51drkcebkwl sx341 bo1 204 203 200  Résumé : Bonne nouvelle : l'homme idéal existe ! Il ne parle pas : il jase. Il n'embrasse pas : il frenche. Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle. Vous l aurez deviné : il est Québécois.
Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant. L homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !

 Nos avis :
Olivia : Un bon dépaysement au Québec, avec des expressions biens locales et un temps local, totalement raffraichissement! L'histoire est tr-s sympa, des moments très droles et cocasses avec la différence entre la France et le Québec. Une fin très ouverte, mais bon qui semblait un peu inévitable de tous façons.
 

La femme au carnet rouge d'Antoine Laurain

51komztooql sx318 bo1 204 203 200  Résumé : Un soir à Paris, une jeune femme se fait voler son sac à main. Laurent le découvre le lendemain, abandonné dans la rue, tout près de sa librairie. S’il ne contient plus de papiers d’identité, il recèle encore une foule d’objets qui livrent autant d’indices sur leur propriétaire : photos, notes, flacon de parfum… Désireux de la retrouver, l’homme s’improvise détective. À mesure qu’il déchiffre le carnet rouge contenant les pensées secrètes de Laure, le jeu de piste se mue en une quête amoureuse qui va bouleverser leurs vies.

 Nos avis :
 Olivia :  Une histoire très originale, Laurent est très attachant et on le suit dans son jeu de piste avec plaisir. C'est plutôt bien monté, et une jolue boucle avec la recherche de Laure ensuite!

 Mister Perfect de Linda Howard

 Mister perfect Résumé : Quels sont les attributs de l'homme idéal ? Voilà le sujet passionnant qui occupe quatre collègues de bureau autour d'un dîner bien arrosé. Au fil de la soirée, les exigences se font plus précises et les filles s'amusent à dresser une liste des qualités de l'homme idéal. Leur liste fait le tour des bureaux, la presse et la télé s'emparent de l'affaire, mais un jour, l'une d'elles est assassinée...

 Nos avis :
 Olivia : je suis pas vraiment emballée. L'histoire est pas mal, avec des moments droles, un voisin très charmant y'a pas à dire et l'intrigue policière est bien montée. Cependant c'est tout sauf réaliste, notamment sur l'histoire d'amour. Ils ont a peine couché ensemble qu'ils veulent se marier? Et j'ai trouvé ça un peu mal écrit par moment et assez vulgaire.

 Ralph's Party de Lisa Jewell

 51cfhlggisl Résumé : Deux copains d'enfance partagent un appartement. Débarque une ravissante colocataire. Il n'en faut pas plus pour que cette jolie maison victorienne du sud de Londres se retrouve sens dessus dessous, dans la plus pure tradition des vaudevilles amoureux. Résumons : au rez-de-chaussée, Ralph tombe amoureux fou de Jemima, qui croit, elle, être sous le charme de Smith, lequel nourrit une passion pour la bimbo du dernier étage. Mais cette dernière fricote avec le type du premier dont la femme a peut-être des vues sur... Bref, les portes claquent, les quiproquos abondent, les dialogues fusent. Dans cette comédie moderne au goût acidulé, l'amour, l'ambition, l'amitié sont au rendez-vous. Londres dévoile ses secrets les plus branchés. Et l'humour a bien entendu droit de... city.

 Nos avis :
Olivia : Franchement bof. L'histoire des voisins d'un immeuble (j'ai eu peur de me retrouver dans le diable de notting hill ou un truc comme ça) mais non c'est pas ça. on suit deux groupes de voisins qui ont des interactions, mais des histoires très différentes
Au final je ne peux pas dire qu'il ne se passe rien, ce serait faux, mais c'est pas terrible. Les personnages ne sont pas vraiment attachants et en plus c'est un peu crade par moment. 

Apocalipstick de Charlotte Marin

51a6jmyggkl Résumé : Cher journal, alors que j'étais tranquillement menottée au lit de Richard, sa femme a débarqué ! J'ai alors pris mes (belles)
jambes à mon cou et j'ai sauté par la fenêtre (du deuxième, je te rassure) pour éviter le désastre. C'est là que j'ai rencontré Martin. Bon, comme j'étais entièrement nue au beau milieu de la rue, nous n'avons pas beaucoup parlé. Tout ça pour te dire que je suis amoureuse ! Duquel ? Ça, je ne sais pas, pas encore...

 Nos avis :
 Olivia : Il va donc avant "songes d'une nuit d'été". On retrouve Charlotte dans toute sa splendeur et elle commence le livre avec un très grand moment! Le livre est assez court, et écrit dans un style épuré, court et essentiellement de dialogues. Du coup par moment c'est un peu light quand même. J'avais pas eu cette sensation dans le Piment qu'on a lu. On passe un bon moment ceci dit.
Méldoie : a première partie des aventures de Charlotte Marin que j'ai lue cette semaine. C’est un roman très court, qui se lit vite, et c’est tant mieux : non pas que la lecture soit désagréable – au contraire ! – mais l’auteur et son héroïne sont épuisantes ; une page de ce roman en vaut dix !  Beaucoup d’humour et de jeux de mots sont à décortiquer et il faut prendre le temps de savourer chaque situation évoquée et chaque sac de nœuds dans lequel plonge Charlotte: dans ce cas-là, ce roman est un régal ! D’autant que l’on y découvre la rencontre entre l’héroïne et Martin : quand on a lu – comme nous – la suite de leurs aventures avant cette première découverte du couple, c’est vraiment prenant ! Un couple qui se cherche, dans tous les sens du terme, et que l’on voit évoluer le sourire aux lèvres. J’ai passé un très bon moment !

Olivia Joules ou l'imagination hyper active de Helen Fielding

51jlpd14n6l-sy445.jpg   Résumé :Olivia Joules est très vexée quand son patron du Sunday Times la rétrograde au rang de " journaliste tendance ". Ce qu'Olivia recherche, c'est de l'action, du suspense ! Des paillettes de Los Angeles aux grottes mystérieuses du Soudan, il n'y a qu'un pas qu'Olivia franchit, sans se douter qu'elle va au-devant de graves ennuis. Mais notre apprentie agent secret a plus d'un tour dans son sac et, avec son épingle à chapeau, son spray au poivre et son appareil photo miniature, elle a tout ce qu'il faut pour se défendre, découvrir des secrets très bien gardés et peut-être même trouver l'amour...

 Nos avis :
 Olivia : J'ai eu du mal à rentrer dedans, mais au final j'ai bien aimé. On part dans un petit polar bien sympa en plein milieu des terroistes, on est très loin du journal de Bridget Jones par contre. on a une héroine qui parait bien bien barrée surtout au début, et puis en fait très attachante! Une jolie fin bien mise en scène.
Mélodie : et vraiment, drôle de bouquin… Je ne m’attendais pas, chez la créatrice de Bridget Jones, à me retrouver entraînée dans une course poursuite contre les réseaux d’Al-Qaïda ! Où l’auteur a-t-elle été chercher une idée aussi barrée ? Comme le sous-titre le précise, il fallait effectivement une « imagination hyperactive » ! Vu que l’héroïne change de destination toutes les dix pages et manque de mourir à chaque chapitre, on ne risque pas de s’ennuyer, mais plutôt d’être gagné par un grand tournis… D’autant qu’elle n’a peur de rien Olivia ! Hop, armée d’une épingle à chapeau, elle est prête à combattre les terroristes du monde entier : pas très crédible tout ça… Un roman assez inclassable (Suspense ? Chick lit ? Surréalisme ?) qui ne m’aura franchement pas emballée, malgré l’écriture agréable et bien rythmée, et le final bien fichu à la soirée des Oscars. Pour le reste, j’ai frôlé l’overdose côté rebondissements et trouvé toute cette histoire trop abracadabrante pour pouvoir y adhérer !

Le vieux qui ne voulait pas fête son anniversaire de Jonas Jonasson

51o5rprqnll-sy445.jpg  Résumé : Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao...

 Nos avis :
Elena : L'histoire d'un vieux monsieur qui fugue de sa maison de retraite le jour de ses 100 ans. Excellent livre! On rigole vraiment du début à la fin (avec quelques passages plus émouvants), avec une bonne dose d'humour noir!
Olivia : L'idée en elle même est bien et originale et bien menée. Par contre pour moi, l'alternance de chapitre avec le passé a été pour moi fatale. Le passé a fini par me gaver et j'ai fini par les sauter.

Toi et moi à jamais de Ann Brashares

51asme5tr8l-sy445.jpg  Résumé : Riley, Alice et et Paul, les deux sœurs et l'ami d'enfance. C'est l'été des retrouvailles : Côte est des États-Unis, plages de l'île qu'on connaît par cœur, maison de vacances. Mais tout change, ils ont 20 ans, l'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est alors que la tragédie frappe.Une fois de plus, Ann Brashares nous emporte dans une grande histoire d'amour et d'émotion.

 Nos avis :
 Olivia : Une très jolie histoire, d'amitié, d'amour, de soeur dans un cadre dépaysant en enchanteur.
le livre est très prenant et il se lit très bien et très vite. Une tragédie mais qui est vraiment bien écrite sans tomber dans le chagrin. Une belle lecture.
Mélodie : c’est une très jolie lecture. J’ai trouvé le démarrage un peu lent, mais tout s’anime passée la centième page, quand se met en place à la fois une très belle histoire d’amour et un drame bouleversant. Difficile dès lors de lâcher ce livre à l’histoire prenante et déchirante ! Il faut prendre son temps pour adhérer au style de Ann Brashares ; cela peut paraître assez descriptif, mais j’y ai finalement trouvé beaucoup de finesse et de poésie. Sur le même thème, c’est à mon avis un peu en dessous du roman Le Ciel est partout, que nous avons lu il y a quelques temps, mais c’est une lecture qui vaut le coup, incontestablement : une histoire touchante, pleine d’émotions, où l’on prend plaisir à accompagner les personnages de l’enfance à l’âge adulte et dont se dégage, malgré la tragédie, beaucoup d’espoir !

 Les tribulations d'une caissière : Anna Sam

sam-anna-les-tribulations-d-une-caissiere-livre-897157996-ml.jpg  Résumé : Elle s'appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d'expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n'avait eu l'idée de raconter son travail, jour après jour.Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l'avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l'ouverture du magasin ou avez été l'habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l'avez draguée, méprisée, insultée.Il ne se passe rien dans la vie d'une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu'à sa caisse.

Nos avis :
Olivia : C'est sympa mais sans plus, c'est dommage qu'il n'y ait pas de véritable histoire mais plutot une succession d'anecdotes.

Un amour de jeunesse : Ann Packer

51yetn8svrl-sl500-aa300.jpg  Résumé : Carrie Bell a vécu à Madison (Wisconsin) toute sa vie. D’aussi loin qu’on se souvienne, elle a toujours eu la même meilleure amie, les même bonnes relations avec sa mère, le même petit-ami, Mike, aujourd’hui son fiancé. Elle a 23 ans. Et elle étouffe.
Mais voici que Mike est victime d’un terrible un accident qui le plonge dans le coma. Carrie remet en question les fondements même de sa vie : la personne qu’elle est, son foyer, sa région natale. Lorsque Mike sort du coma, c’est pour apprendre qu’il est tétraplégique. Carrie décide alors de partir pour New York ; cette ville immense lui offre la liberté dont elle rêvait.
Carrie tombe amoureuse de Kilroy, découvre le milieu artiste de Chelsea, se lance avec succès dans la couture. Cette nouvelle vie débordante de passion reste cependant empreinte de remords, et Carrie est hantée par le spectre de ceux qu’elle a abandonnés. Elle retournera à Madison pour affronter enfin le monde dont elle est issue.
Sommes-nous redevables envers ceux que nous aimons, et qui nous aiment ? Est-ce un signe de force ou de faiblesse que de quitter un être en détresse ? Un amour de jeunesse nous rappelle combien la vie est précaire, combien elle peut changer du jour au lendemain, au gré d’un choix ou d’un drame. Au-delà de ces considérations morales, ce livre est un roman magnifique où éclatent à la fois le talent d’écrivain d’Ann Packer et l’énergie vitale de son héroïne.

Nos avis :
Olivia : Très bon livre; c'est dur car on se dit que la vie peut basculer comme ça du jour au lendemain...et du coup c'est quand même assez dur à lire. Ensuite vivre tout l'univers, les questionnements d'un tétraplégique et de son entourage...
Le livre est très bien écrit, on s'attache à Carrie même si des fois j'avais envie de lui dire mais regarde en arrière!
J'ai été bien prise dans ce livre qui m'a captivée.

Ensemble c'est tout : Anna Gavalda Coup de coeur

gavalda-anna-ensemble-c-est-tout-livre-893751729-ml.jpg Résumé : Et puis, qu'est-ce que ça veut dire, différents ? C'est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes... Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences... Camille dessine. Dessinais plutôt, maintenant elle fait des ménages, la nuit. Philibert, aristo pur jus, héberge Franck, cuisinier de son état, dont l'existence tourne autour des filles, de la moto et de Paulette, sa grand-mère. Paulette vit seule, tombe beaucoup et cache ses bleus, paniquée à l'idée de mourir loin de son jardin. Ces quatre là n'auraient jamais dû se rencontrer. Trop perdus, trop seuls, trop cabossés... Et pourtant, le destin, ou bien la vie, le hasard, l'amour -appelez ça comme vous voulez -, va se charger de les bousculer un peu. Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever.

Nos avis :
Olivia : je l'ai adoré!! Bon des fois, y'a des chapitres un peu trop courts, expéditifs, mais le livre est vraiment bien. Des personnages qui n'ont rien a faire ensemble, qui ont morflé durant leur vie, et qui se retrouvent ensemble. Un très bon livre, un peu triste par moment

Un heureux événement : Eliette Abécassis

un-heureux-evenement-livre-895878941-ml.jpg  Résumé : Désormais ma vie ne m'appartenait plus. Je n'étais plus qu'un creux, un vide, un néant. Désormais, j'étais mère.E.A.Violent, sincère, impudique, le nouveau roman d'Eliette Abécassis brise les tabous sur la maternité, cet «heureux événement» qui n'est peut-être qu'une idéologie fabriquée de toutes pièces. Après Mon père et Clandestin, la romancière affirme un ton toujours plus personnel, où la fiction se mêle à une analyse subversive de la société.

Nos avis :
Jenny : me disant que ca calmera un jour mes envies de bébé ( qui veut pas venir ) car ce livre présente la "vraie" vie d'une toute jeune maman, avec les hauts mais surtout les bas émotionnels et physiques et matériels que l'arrivée d'un enfant amène, mais c'est tellement bien écrit, parfois on y trouve presque de la poésie! Bref, un de mes livres préférés!
Olivia : Je n'aime pas du tout : je n'aime pas le style, le contenu, la fin. Peut etre qu'il faut le lire en ayant eu un enfant ou en ayant envie d'en avoir un, mais la franchement ça donne pas envie.
Heureusement qu'il est petit sinon j'aurai arrêté avant la fin. Je reconnais que ça s’accélère un peu dans le dernier tiers.

Blonde attitude : Plum Sykes

sykes-plum-blonde-attitude-livre-896794295-ml.jpg  Résumé : Vous pouvez être belle à damner un saint, faire régulièrement la une des magazines people et avoir votre table réservée dans les restaurants les plus branchés, sans un fiancé à votre bras, vous êtes définitivement hors jeu. C'est ce que découvre avec effroi Julie Bergdorf, la blonde et excentrique héritière des grands magasins du même nom, référence absolue de la mode à New York. Un fiancé ? Puisqu'il le faut ... Mais où donc se procure cet accessoires devenu subtilement indispensable ? Le parcours du combattant commence pour les petites princesses de Park Avenue...

Nos avis :
Kat : Je n'ai jamais dépassé la page 20... Le début me donnait plus envie de dormir qu'autre chose donc je ne l'ai jamais terminé.
Olivia : Alors ça y'est je l'ai fini, effectivement le début (au moins 50 pages) c'est chiant, mais après le livre est bien, plus on avance mieux c'est (moins superficiel)

Cerises givrées : Emma Forrest

cerises-givrees-livre-894620360-ml.jpg  Résumé : Une nouvelle perle de l'humour anglais pour une comédie impertinente sur l'amour, la jalousie et le maquillage. So pretty ! Sadie Steinberg, vingt-quatre ans, est la nouvelle étoile montante de la littérature. Enfin... dans ses rêves, car elle n'a pas encore écrit une ligne de son futur chef-d'oeuvre. En attendant, elle s'est trouvé un job en or chez Grrrl, une boîte de cosmétiques ultrabranchée où elle est chargée de trouver des noms pour les produits de la collection : " Yeux d'artifice " pour de l'anticerne ou " Show les marrons " pour un fard à paupières. Ces derniers temps, Sadie a un peu de mal à se concentrer : elle est amoureuse du beau Marley. Problème, son fiancé a déjà une femme dans sa vie : Montana, huit ans, très précoce, et pas décidée à partager son père...

Nos avis :
Olivia : J'ai trouvé l'histoire en elle même sympa, le déroulement etc pareil, mais bon par contre y'a des passages pas terrible, et le langage est un peu cru des fois, ça n'apporte rien!

La célibataire/Secondes Noces : Carrie Addams

adams-carrie-la-celibataire-les-enfants-c-est-super-surtout-ceux-des-autres-livre-895884601-ml.jpg  Résumé : Le mariage, les enfants ? Non merci ! À 36 ans, Tessa King a choisi : elle préfère sa vie de célibataire, ses virées shopping et ses aventures d'un soir. Tout le monde l'adore et envie sa liberté, sa joie de vivre et son humour décapant. Égoïste, Tessa ? Pas du tout. Elle est la marraine idéale, toujours présente en cas de coup dur. Confidente de Caspar qui fume des joints en cachette, baby-sitter occasionnelle de la petite Cora ou des jumeaux, elle est maman en pointillé et ça lui suffit. Jusqu'au jour où les parents des jumeaux meurent dans un accident de voiture. Elle n'a pas le choix, elle doit assumer le rôle de maman à plein temps et mettre entre parenthèses sa vie de célibataire. Adieu l'insouciance, bonjour les couches-culottes... Pile quand elle était sûre d'avoir enfin rencontré l'homme de sa vie !

Nos avis :
Olivia : Alors j'ai bien aimé, au début c'était un peu galère car y'avait beaucoup de persos, j'avais du mal à tout repérer. Ensuite j'ai été surprise du décès de Hélène mais c'est à ce moment la que je me suis rappelée que j'avais lu la couverture chez France Loisirs quand il était sorti!!
Les flashbacks étaient bien amenés et complexes! Par contre le coup de la fausse couche y'avait un peu trop de détails je trouve c'était un peu crade!
Un peu déçue qu'elle ait pas choisi Ben même si effectivement ça allait être dur.
Mélodie : premier volet des aventures de Tessa King, et qu'il faut mieux, en toute logique, lire avant Secondes Noces !
Ne se fier ni au titre, ni au sous-titre qui pourraient faire craindre le pire, ni à la quatrième de couverture d’ailleurs qui, au lieu de dévoiler une intrigue de départ, révèle la fin… Pour le reste, c’est de nouveau très sympa ! Carrie Adams a le chic pour faire passer du rire aux larmes, alternant scènes loufoques et scènes dramatiques. J’aime aussi beaucoup la manière qu’elle a de donner à chacun de ses personnages une réelle identité et une vraie profondeur : on s’attache à (presque) tous ! C’est plein de tendresse, avec de jolies réflexions sur l’amitié et la maternité
Kat :  au début, on se demande un peu ce qu'il se passe. La nana qui sort de l'avion et qui ne fiche rien de ses journées... J'étais aussi déprimée qu'elle
Mais finalement, on s'y attache assez vite, à ce personnage. Et surtout, ce qui m'a rendu admirative c'est qu'il y a quand même un paquet de personnages, mais qu'on parvient à tous les identifier, et tout de suite !  J'ai eu un petit coup de coeur pour le personnage de Nick. Il à l'air plutôt chouette, comme mec Et Cora aussi est toute mimi ^^ Par contre, c'est dingue ce que l'intrigue met du temps à se mettre en place !
La scène de la fausse couche est hyper glauque. Et long ! Ou alors, c'est parce qu'on ressent la détresse de Tessa et de Claudia, je n'en sais rien. Mais j'ai trouvé ça lent.
Mais ce qui m'a vraiment déplu dans ce livre, c'est parfois la réaction des amis de Tessa. Entre Francesca qui veut que Tessa joue les espions et Al qui va l'engueuler à propos de Ben à l'enterrement de Helen... Je crois qu'à la place de Tessa, je les aurais tous envoyé chier ! Parce que peu d'entre eux finalement se mettent vraiment à sa place ! Bref, j'en ferais pas mon bouquin de chevet, mais ça peut se lire ^^

secondes-noces-de-carrie-adams-livre-884834428-ml.jpg  Résumé : 38 ans, le bon âge pour épouser l'homme de sa vie ! Tessa, avocate talentueuse, va enfin sauter le pas après des années de célibat revendiqué et épouser James. Mais le prince charmant a trois filles et une ex-femme, Bea. C'est elle qui a pris l'initiative du divorce tout en le regrettant amèrement. Les deux femmes, ennemies a priori, sont pourtant bien obligées d'accepter chacune l'existence de l'autre. Et elles auraient presque pu devenir amies, si Bea n'avait pas révélé à Tess la raison de son divorce avec James...

Nos avis :
Olivia : Alors j'ai bien aimé, il est vraiment indépendant du premier, et on est dans un autre état d'esprit, avec des problemes différents.
Contente que James ait choisi de rester avec elle! C'est bien d'alterner Béa et Tessa pour les narratrices, mais je trouve qu'elle devrait mieux le signaler (soit un chapitre sur deux, ou avec une police différente) car des fois c'est un peu déstabilisant.
Kat : pour le coup, celui-ci, j'aI vraiment eu du mal à le lire. J'ai même failli ne pas le terminer tellement les potes de Tessa me gonflaient avec leur moral idiote ("Oui mais tout est ta faute, tu es la belle-mère. Non, une jeune fille de 14 ans ne peut pas préméditer des coups sordides..." S'il veulent être de bons parents, va falloir qu'ils arrêtent de penser que les enfants sont tous merveilleux et droits, vont avoir de drôles de surprises sinon !).
Les premiers chapitres sont un peu déroutant. Je me suis posée la même question qu'Olivia : où est Tessa ?
Mélodie : Je ne connaissais pas du tout l’auteur, mais j’ai vraiment beaucoup aimé son livre. L’intrigue n’est pas des plus novatrices, mais c’est mené de façon très originale. Deux femmes touchantes qui se font tour à tour narratrice et dont on suit les déconvenues pour un type dont on se demande s’il en vaut la peine… C’est très bien écrit, l’humour est parfois grinçant, et certaines scènes remuent franchement. J’ai du coup acheté le premier livre de cet auteur (pour 90 centimes, suis fière !), qui met visiblement en scène la même héroïne. A voir !

La reine des lectrices : Alan Bennett

la-reine-des-lectrices.jpg  Résumé : Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion potin la lecture? Si, d'un coup, rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne. à négliger ses engagements royaux? C'est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les soeurs Brontë, Jean Genet et bien d'autres défilent sous l'oeil implacable d'Elizabeth, cependant que le monde so British de Buckingham Palace s'inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole de la maison Windsor. Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

Nos avis :
Kat : C'est très court (une centaine de page), mais j'ia trouvé ça extrêmement bien écrit, et très intéressant ! Il y a une grande part de refléxion sur le pouvoir subversif de la lecture, sur ses inconvénients, sur ce que cela peut changer dans notre vie, dans notre façon de voir les choses, sur la façon dont nous abordons chacun, personnellement, la lecture, la façon dont nous choisissons les auteurs... Je l'ai lu en 3 jours, et vraiment, je n'ai pas eu l'impression de perdre mon temps ^^
Mélodie : Je trouve quand même qu'on tourne assez vite en rond et j'ai été gênée de ne pas connaître tous les auteurs dont il est question : je me suis sentie terriblement inculte !  Mais je reconnais que l'idée de départ est très bien trouvée et qu'il y a de jolies formules sur le pouvoir et la magie de la lecture !

La revanche des ex : Kylie Adams

la-revanche.jpg  Résumé : Dean Paul Lockhart va se marier ! Le célibataire le plus convoité de la côte Est est casé ! Et qui épouse-t-il ? L'aristocratique Lara Ward ? Non ! Babe Mancini, la photographe des people ? Pas du tout ! Alors peut-être Brown Sugar, la féline chanteuse de hip-hop ? Absolument pas ! Même si aucune des trois n'a pu oublier le beau Dean Paul, c'est à une starlette en vogue qu'il va passer la bague au doigt. Happy end ? Pas forcément. Dans le milieu sulfureux de la jet-set, on est en droit d'espérer de multiples rebondissements. Drogue, sexe, trahisons ou arnaques..., les secrets d'alcôve sont bien mal gardés. Les scandales les plus croustillants n'épargnent personne, et les langues de vipère répandent leur venin. Dans un tel monde, y a-t-il de la place pour le grand amour ?

Nos avis :
Olivia : J'ai bien aimé les personnages, l'amitié des 3 filles, et les flasbacks!
Mélodie : Les pages défilent sans qu’on s’en rende compte tant le style est sympa et plein de pêche ! Bien trouvé le « hit parade des mondanités » qui ouvre chaque chapitre ! Les trois héroïnes sont très touchantes, chacune à leur manière, face à deux sacrés spécimens de sales types, pour ne pas dire autre chose…
La 4e de couverture indique que Kylie Adams prépare une suite, mais je n’ai rien trouvé sur le net alors que le bouquin date de 2005… Je retrouverais pourtant très volontiers Babe, Lara et Gabrielle, moi !

Girl : David Thomas

girks.jpg  Résumé : C'est ce qu'on appelle un réveil brutal... Admis à l'hôpital pour une rage de dents, Bradley Barret comptait commencer sa journée avec une tête de hamster. Et certainement pas avec deux seins en silicone. Quant au reste... Finis les matchs de foot entre potes, les cuites au pub, les dragues sauvages : à lui les journées shopping, les soirées cocooning, les cours de féminité, bref, le b a-ba du XX. Et dans son genre, Bradley est plutôt canon. Contre mauvaise fortune bon corps, la reconversion n'a rien d'une sinécure. Comme dirait l'autre : on ne naît pas femme, on le devient...

Nos avis :
Olivia : Au début je 'lai trouvé un peu dérangeant, dans sa façon d'écrire, je sais pas pourquoi, peut etre car c'est un mec l'auteur. mais après j'ai bien aimé l'histoire, et l'évolution du personnage, c'était original
Kat : Girl, je l'aime bien parce qu'il explique beaucoup de choses sur la différence homme/femme. Les ressentis face au bazar, les réflexions sur l'allocation budget-produits-de-beauté m'ont bien plu aussi. La situation de départ est un peu flippante, qu'on soit fille ou garçon, mais l'auteur s'en tire vraiment bien. On s'identifie facilement au personnage et c'est TRES drôle ! On apprend beaucoup de trucs sur le comportement féminin et masculin, on rigole beaucoup, on découvre le monde des transexuels... Bref, j'ai A-DO-RE ! ^^

Oh Boy! : Marie-Aude Murail

oh-boy.jpgRésumé : Oh, boy !, c'est l'expression qui sort des lèvres de Barthélémy Morlevent, 26 ans, quand il est dépassé par les événements. Et, justement, les événements se précipitent lorsque lui tombe du ciel Siméon (14 ans), Morgane (huit ans) et Venise (cinq ans), trois demi-frère et sœurs, orphelins de fraîche date dont il est la seule famille. Ou presque. Car il a déjà une demi-sœur, plus âgée, plus "rangée" aussi. Lequel de ces deux aînés "héritera" de la jeune fratrie, dont les membres ont juré de ne pas se séparer ?

Nos avis :
Mélodie : C'est un petit bijou d’émotions et d’humour qui se lit d’une seule traite ! Les thèmes sont graves, mais traités avec beaucoup d’originalité et de finesse. Style décapant, personnages hauts en couleurs, on passe du rire aux larmes sur la même page : chapeau !!
Kat : C'est clairement l'un de mes bouquins préférés ! J'ai dû l'offrir à une bonne dizaine de personnes, c'est pour dire. C'est intelligent, sensible. Ca traite de sujet assez durs mais avec simplicité et force. On en sort différent, je trouve (ou alors, c'est juste parce que j'avais 13 ans quand je l'ai lu).
Olivia : j'ai vraiment adoré, cette belle histoire de famille et Bart j'adore. Le sujets sont traités avec délicatesse et de tendresse.

Jésus m'aime : David Safier

david-safier.jpg  Résumé : Grand, chevelu, une barbe soigneusement taillée et des yeux très doux: quand Marie croise Joshua, elle est irrésistiblement attirée par ce charpentier au look de Bee Gees. Mais elle devra attendre pour rencontrer ses éventuels beaux-parents : il dit être Jésus. Est-ce pour cela qu'il veut chanter des psaumes à une soirée karaoké ? Qu'il tend l'autre joue quand l'ex de Marie en vient aux mains ? Qu'il propose de rompre le pain -une pizza en l'occurrence- avec le premier SDF venu ? Pas de doute, s'il est vraiment Celui qu'il prétend être, Joshua a un profond retard à rattraper après plus de 2000 ans d'absence...

Nos avis :
Mélodie : Je confirme un joli moment de lecture, fait d’éclats de rire (surtout dans la première partie du roman) mais réservant aussi de vrais moments de réflexion sur la société, la famille, la vie, la mort… C’est du loufoque sérieux , et je trouve qu’il fallait réussir à le faire !! J’ai aussi beaucoup aimé ces petits dessins qui agrémentent le roman : très original, c’est un vrai plus !! Il y a peut-être quelques longueurs à la fin, mais dans l’ensemble, j’ai vraiment passé un très bon moment !!!
Kat : Et franchement, pour le moment, je me marre comme une baleine ! ^____^ C'est très drôle, très moderne... J'attends de voir où ça me mène, mais pour le moment, je trouve ça bien.
Olivia : Je viens de le lire moi j'ai pas trop aimé. Tout ce délire sur Jesus, Dieu, Satan j'ai pas accroché.
Après y'a des réflexions et des passages très droles effectivement.

Une semaine avec ma mère : William Sutcliffe

sutcliffe.jpg  Résumé : Sans crier gare, Gilian, Carol et Helen débarquent chez leurs fils respectifs, trentenaires célibataires, bien trop distants à leur goût. Elles les ont supportés dix-huit ans, ils peuvent bien les héberger une semaine... Leur but : renouer les liens, à tout prix ! Mais qui des mamans-poules ou des fils ingrats fera le plus de découvertes ?

Nos avis :
Olivia : J'ai pas détesté mais j'ai pas aimé non plus : ça se lit quoi. Y'a des moments sympas, l'idée des 3 mères était plutot bonne mais je sais pas il manque un truc. J'ai bien aimé l'intrigue de Daniel et Erin par contre Matt sans intéret et Paul avec sa fille, je suis pas trop d'accord avec sa mère.
Kat : J'avais trouvé ça bien écrit, et certaines scènes m'avait fait bien rire ^^
Après, j'ai pas vraiment adhéré aux personnages en tant que tels, et certaines situations m'ont déplu. Mais j'ai trouvé que c'était intéressant à lire.
Mélodie : Ca ne m’a pas trop plu... J’y ai trouvé beaucoup de clichés, quelques scènes sans grand intérêt et une fin pas très aboutie. C’est dommage parce que l’idée de la rencontre entre la génération des mères et celle des fils était intéressante, mais je trouve que l’auteur n’a pas donné assez de caractère à tous ses personnages, finalement interchangeables. Je l’ai fini sans peine ceci étant, et il y a quelques passages qui font sourire ; n’empêche que je ne pense pas en garder un souvenir impérissable !

Impostures sur papier glacé : Catherine Rambert

catherine-rambert-impostures-sur-papier-glace-livre-850300873-ml.jpg  Résumé : Enchantée, je me présente. Je m'appelle Bérengère de Cabrières. Mon nom ne vous évoque peut-être rien. Mais quand je vous dirai que je suis la rédactrice en chef du plus hype, du plus glamour, du plus sublime des magazines people, là vous serez contents de placer dans une conversation que vous m'avez rencontrée. N'allez pas croire que j'aie un message à délivrer ou que cet ouvrage soit destiné à régler des comptes avec un milieu professionnel. Non, non. Je compte d'autant moins cracher dans la soupe que je ne mérite pas ce qui m'arrive : ni ma place, ni mon salaire, ni ma position sociale. Tout cela est le fruit du hasard, le résultat d'un enchaînement de circonstances indépendant de ma volonté. Je suis une opportuniste, une usurpatrice, une fille qui profite du système. Une imposture en somme...

Nos avis :
Olivia : J'ai bien aimé, y'a des scènes vraiment drôles (notamment la scène de rupture)!! Par contre l'héroine est odieuse.
Mélodie : Un petit livre bien écrit, à l’humour acide, dans lequel j’ai aimé détester l’héroïne et le monde dans lequel elle évolue : apologie de la paresse, des vacheries à ses collègues et des somnifères qui permettent de ne pas voir le monde tel qu’il est, c’est le royaume des affreux jojos ce bouquin ! On ne s’attache à personne, on plaint tout le monde, et on se félicite finalement d’avoir la vie qu’on a, loin de l’univers complètement barje de la presse people ! Si, si, vraiment : ça m’a beaucoup plu !!
Kat : C'est sans intérêt. Les tribulations d'une rédactrice en chef d'un magazine people qui se fait larguer mais qui essait de récupérer son mec... Commun, sans aucun charme, la narratrice est souvent à baffer, et elle fait plus pitié qu'envie. Enfin le style de l'auteur est commun, sans plus.

Quand souffle le vent du Nord/La septième vague Daniel Glattauer

quand-souffle-le-vent-du-nord-de-daniel-glattauer-livre-884684078-ml.jpg Résumé : Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu¿à devenir accros. Jusqu'à ne plus pouvoir se passer l'un de l'autre, sans se rencontrer pour autant. Savoureuse et captivante, cette comédie de m¿urs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux.

Nos avis :
Olivia : Comment dirais-je? La suite!!
C'était sympa ces échanges de mails, bien écrit et avec des révélations au fur et à mesure!

 

la-septieme-vague-de-daniel-glattauer-livre-893716419-ml.jpg Résumé : Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer

Nos avis :
Olivia : Contente de cette fin la, mais c'est vrai que c'est vraiment dans la veine du premier. Je regrette qu'on ne voye pas certaines scènes quand meme du fait du style choisi.
Mélodie : On retrouve les mêmes personnages et le style si particulier de l’échange de mails. Je l’ai dévoré aussi rapidement que le premier ; c’est fin, sensible, drôle, parfois cruel, et malgré quelques redites, toujours aussi magique !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 2018-09-29

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×