Katarina Mazetti

Katarina Mazetti

 Le mec de la tombe d'à côté

le-mec.jpgRésumé : Désirée vient se recueillir sur la tombe de son mari, Benny sur celle de sa mère. Elle est bibliothécaire et se nourrit de culture, il est agriculteur et met rarement le nez dans un livre... Ainsi commence une étonnante histoire d'amour, tendre et follement décalée.

Nos avis :
Mélodie : Je ne peux pas dire que j’ai aimé car je n’ai accroché ni à l’ambiance, ni au style assez cru de l’auteur. Mais en même temps, j’ai trouvé vraiment bien vu de nous faire vivre la même histoire sous les deux angles différents de chacun des héros, et franchement, je ne me suis pas ennuyée.
Qui sait, je me lancerai peut-être dans la suite, histoire de découvrir ce qu’il advient de Désirée et Benny !

Olivia : Un style vraiment particulier et très cru, ça fait vraiment bizarre de lire ça par moments. l'histoire de Désirée et Benny est touchante, je pensais pas qu'on irait par là. Un peu déçue de la fin du coup.

Les larmes de Tarzan

1086192.gifRésumé : Janne roule fièrement en Lamborghini et croit détester les enfants qui pourraient éventuellement souiller les sièges en cuir de son véhicule. Mariana, alias Tarzan, élève seule deux enfants et peine à boucler les fins de mois. Janne, lui, rêve de filles de papier glacé, elle est loin du top model... Pourront-ils surmonter l’abîme qui les sépare ?

Nos avis

Mélodie : Remarquez, il ne m’aura fallu que cinq pages pour me dire que je connaissais ce style un peu cru… Un détour par la quatrième de couverture que je n’avais pas lue en entier, et là, surprise : par « Katarina Mazetti, auteur du succès phénoménal Le mec de la tombe d’à côté » !!!
Comme dans son premier livre, on retrouve l’alternance de différents narrateurs que j’avais bien aimée, avec ceci en plus que l’un des narrateurs est un enfant : ça apporte de la fraîcheur ! Et comme dans Le mec de la tombe d’à côté, l’histoire d’amour est des plus atypiques : ce n’est pas la campagne qui rencontre la ville mais la pauvreté qui rencontre cette fois la richesse ! Ça se lit vite, on ne s’ennuie pas, mais reste le style avec lequel j’ai quand même toujours du mal. Moins que la première fois ceci étant : l’habitude sans doute !!

Olivia : on retrouve bien le style de l'auteur mais je le trouve moins cru. Ca se lit bien, histoire originale et atypique, on reste un peu sur notre faim comme avec le mec de la tombe d'a coté.
J'ai trouve Janne (quel drole de prénom) vraiment très très gentil!

La fin n'est que le début

la-fin.jpgRésumé : C'est l'année du bac pour Linnea. L'année où elle croit voir Pia à la cafèt! Evidemment non, ce n'est pas Pia puisqu'elle s'est suicidée, c'est son frère Per. Un jeune blanc-bec devenu lieutenant dans la marine. Et qui traîne avec des minettes qui pourraient prétendre au titre de Miss Super Fringues de l'Année. Mais Linnea n'a rien perdu de son franc-parler, et c'est avec elle que Per passe des heures à discuter et batailler... Linnea n'aurait jamais cru tomber amoureuse de quelqu'un comme Per. Il y a comme un petit quelque chose qui lui échappe. La question est: jusqu'où peut-elle l'accepter? A partir de quelle petite lâcheté trahit-on l'autre? A partir de quelle petite faiblesse se trahit-on soi-même? Linnea perd une illusion de plus, et expérimente cette sage vérité: pour pouvoir prendre un nouveau départ, il faut parfois savoir écrire le mot fin.

Nos avis :
Mélodie : cela se lit en deux heures top chrono, et franchement, cela mérite un grand « bof » ! L’histoire est très plate, le style n’a rien de transcendant : vite lu, vite oublié à mon avis ! Pour un peu, j’aurais attribué à ce bouquin le prix de ma pire lecture de l’année, mais je le garde quand même pour Sex and the city que je n’ai même pas été capable de terminer !

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 2012-01-02

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site