Tilly Bagshawe

Ne pas déranger

51377965-10365375.jpg  Résumé : Honor Palmer a un rêve : rendre à l'hôtel familial, jadis le joyau des Hamptons, sa splendeur d'antan. Et entre les dettes contractées par son père, les exigences financières démentielles de sa soeur et les travaux de remises aux normes, le moins qu'on puisse dire est qu'elle a fort à faire. Mais le pire est à venir. Juste au moment où Honor pense avoir la tête hors de l'eau, voici qu'elle apprend qu'Anton Tisch, un riche homme d'affaires au passé sulfureux, projette d'ouvrir un nouvel hôtel non loin de là. Et qu'il en a confié la gérance à Lucas Ruiz. Entre l'héritière déchue et le self made man majorquin, la guerre est déclarée. Des Hamptons à New York, en passant par Boston, Paris et Monte Carlo, Honor et Lucas vont se livrer une bataille sans merci pour régner sur le monde des palaces, avant de s'apercevoir qu'ils ont peut-être beaucoup plus à gagner en cédant à l'attirance qui les attire irrésistiblement l'un vers l'autre

Nos avis :
Olivia : J'ai bien aimé. Toutes ces histories d’hôtellerie c'est dépaysant, peut etre un peu long a mettre en place au début.
Des histoires et des personnages qui se croisent, et tout l'intrigue sur Anton, c'est bien monté.
Le livre se déroule sur plusieurs années, c'est hyper long mais vu le contenu, elle avait besoin de tout ce temps. Par contre j'ai pas bien compris la logique de son découpage première/deuxième partie, surtout qu'entre certains chapitres il y a des bonds dans le temps.
Mélodie : Il faut simplement prendre le temps au début de bien identifier tous les personnages – ils sont très nombreux ! – et ensuite, place à un roman qui fait très saga de l’été !  J’adore les sagas, moi !
Nous plongeons donc dans l’univers impitoyable de l’hôtellerie de luxe, pour y faire la rencontre de personnages affreux (dans leurs différentes nuances : la garce qui ne pense qu’à sa carrière, le PDG aux mœurs tordues qui veut régenter la vie de tout le monde, la bimbo écervelée, le mari infidèle… : je l’ai dit, y a du monde ! ), mais d’autres aussi qui sont plein de bons sentiments et qui essaient de se battre pour leurs valeurs : pas évident au milieu de ce nid de vipères ! L’histoire se déroule sur plusieurs années ce qui garantit un paquet de rebondissements… et puis des histoires d’amour aussi, bien sûr, sinon, ce n’est pas une saga !
Évidemment, si on est allergique à ce genre, il faut s’abstenir, mais en ce qui me concerne, j’ai vraiment passé des heures de lecture très agréables, trouvant l’intrigue prenante et les personnages tous intéressants : je n’ai pas vu passer les 600 pages !

Adorée

416mb85e8tl-sl500-aa300.jpg  Résumé : Aux yeux de tous, la vie de Siena McMahon est un conte de fées. Héritière d'une grande dynastie d'Hollywood, elle a reçu en partage beauté, intelligence et fortune. Pourtant, derrière les murs de la splendide demeure familiale sur les hauteurs de Beverly Hills, son existence est loin d'être idyllique. Car ce n'est pas l'amour qui lie les McMahon, mais la cupidité et l'ambition. Et lorsqu'une belle intrigante anglaise s'immisce dans leur vie après avoir séduit le maître des lieux, ce bonheur de façade révèle ses fêlures. Mais rien ni personne n'empêcheront Siena de réaliser son rêve : devenir à son tour une star, comme le lui a prédit son grand-père.
Coûte que coûte...
De Los Angeles à Paris, de Londres à New York, des coulisses de la mode à celles du cinéma et de la télévision, un grand roman dans la lignée de Danielle Steel et Jackie Collins, acide, provocant, féroce.

Nos avis :
Mélodie : c’est une très bonne saga familiale ! Les points communs avec Surtout ne pas déranger sont nombreux : le roman s’étire sur plusieurs années, nous plonge dans un univers intrigant – celui d’Hollywood cette fois – et met en scène toute une gamme de personnages, tous intéressants, mais avec un sacré paquet d’ordures et de pervers : quelques scènes sont d’ailleurs un peu crues, mais je m’étais fait la même réflexion pour son précédent roman !
J’ai au final beaucoup aimé ce livre, même si les sentiments dépeints sont souvent durs et que l’attitude de bien des personnages suscite l’indignation. De la haine donc dans la famille McMahon, mais de l’amour aussi : ouf !
Olivia : Je viens de le finir aussi, j’ai bien aimé ! Quelle saga !
On retrouve beaucoup de points communs avec le précédent et notamment la durée du livre. Chapeau à elle d’écrire sur une période aussi longue, c’est rare.J’ai eu du mal à rentrer dedans car y’a pas mal de personnages qu’il faut appréhender et mettre en relation. Finalement c’est peut etre après la mort de Duke que le livre trouve son véritable rythme. J’ai eu peur pour Sienna avec cet horrible Randall, mais je l’avais senti venir.
Contente de la fin même si ça a été très long !! Des personnages secondaires effectivement fort sympathiques.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×